Elza Toubol de Dieu
Libération Personnelle, Autonomie de l'Être

Tous comportements réactifs en excès, tournent autour des 5 Blessures non externalisées, ici principalement, la blessure d'injustice.

Les Relations et Connexions

Les 5 Blessures profondes de l'âme, se manifestant comme des dossiers défis choisis, à déceler car différents et à traiter au cours de chaque incarnation

Pourquoi parle-t-on souvent des 5 Blessures? Quelles sont -elles? Qui a mis la lumière sur cela?

Les 5 blessures émotionnelles ont d'abord été analysées par des psychiatres: Dr Pierrakos et Dr Reich, dont les travaux ont été repris par Mme Lise Bourbeau, Coach et conférencière Canadienne dont la réputation n'est plus à faire, tant elle a fait

avancer l'homme dans sa quête de compréhension comportementale et de développement personnel.

Les 5 blessures dont il est question, sont celles provoquées dans la petite enfance.

La Blessure d'injustice

Comme chacune des 5 blessures mentionnées ci-dessus, la blessure d'Injustice affecte profondément le comportement de la petite personne qu'est l'enfant.

À tel point que c'est, comme pour les 4 autres blessures, le point d'ancrage des comportements "pilotes automatiques" que celle-ci commence à driver, en lieu et place de l'intuition et des ressentis.

Elle est provoquée par l'attitude trop autoritaire et distante d'un parent, qui pousse l'enfant à faire en sorte de se couper de ses ressentis, (autrement dit de son esprit subconscient-coeur), ainsi l'individu une fois adulte, devient Monsieur ou Madame RIGIDE, de façon à se sentir enfin digne de reconnaissance, ayant suivi le modèle proposé, sous peine de décevoir.

Je vous le dis, la reconnaissance comme l'approbation extérieure, sont vaines, l'important c'est ce que vous, vous ressentez en conscience et dans votre coeur, votre niveau d'estime de vous,  en sommes, en votre âme et conscience.

De fait, cette Mme ou M. RIGIDE, se contient, se contraint, et étouffe tant que faire se peut, toutes ses émotions, ses pensées, voire ses envies profondes et viscérales d'amour, de partage...

Oui, bien sûr, il/elle y est contraint, c'est ancré dans son MENTAL.

Il s'en dégage donc une rigidité perceptible, froide, distante, que lui ou elle même ne perçoit même plus.

C'est installé depuis si longtemps!

C'est très dommageable, car à cause de cette blessure créait de la jalousie que l'individu tâche de refréner, ne s'autorisant jamais de ressentir quoi que ce soit.

Il ne fait que se couper un peu plus de son âme, lieu de paix et d'amour où il a accumulé et enfoui tant de belles choses étouffées, d'un univers  souvent très riche, foisonnant et qui mériterait d'être partagé en souplesse et joie... Quel gâchis de temps et de joie de vivre :(

D'où provient la blessure d'Injustice? Voici son point d'ancrage initial.

Chacune des 5 blessures prend naissance au sein du foyer où évolue l'enfant.

La blessure d'Injustice est provoquée par un environnement trop froid, distant voire autoritaire à outrance.

l'enfant grandit donc sans se sentir autorisé à exprimer ses besoins et encore moins ses sentiments et émotions, d'où la contrition et le maintient total dans ce besoin de froideur inhumain, inaccessible et épuisant.

En parallèle se créait donc un manque de confiance en soi terrible puisque l'enfant va jusqu'à s'abstenir, s'interdir, de chercher l'approbation parental au risque de manifester des émotions qu'il n'aura pas le droit d'exprimer en toute confiance et liberté.

Cette petite personne, cet adulte en devenir, développe donc un mécanisme automatique de raideur, le masque de la personne blessée d'injustice est celui du RIGIDE.

Très tôt, il a intégré et conclu qu'il ne serait jamais apprécié à sa juste valeur, ni même respecté dans son intégrité, puisque ses ressentis n'ont pas eu ni d'importance ni de place lorsqu'il était en âge de les apprivoiser.

Les seules choses qui semblaient compter était de sauver les apparences, de part son aspect, sa façon de se comporter irréprochable, son appât-rence esthétique, et le qu'en pensera-t-on.

L'enfant ayant été perfusé par un IMMENSE sentiment d'Injustice, sera accompagné par cette blessure tout au long de sa vie s'il ne prend jamais conscience une fois adulte, qu'il lui faut la regarder et la refermer, c'est ce que l'on appelle transcender une blessure, la traverser et clore le dossier.

La seule approbation qui ait une réelle vertu pour chacun, est l'approbation propre de soi-même.

Porter le ou les masques de nos blessures n'est pas sacerdotal! Il suffit d'emprunter les bons chemins pour en finir avec leurs tourments automatiques.

Devenu rigide pour ne plus souffrir?

Pour tout vous dire, il est bien plus douloureux de devenir rigide que d'en prendre conscience et de la transcender.

Il est vrai que l'être blessé d'injustice ne chouine pas, non, puisqu'il a fait le choix de ne rien ressentir. Donc ni pleurnicherie, ni douleur, ni maladie. Il est Raide comme dalle de marbre!

Et pourtant, en feignant d'être rigide et insensible, cet être blessé ne recherche par cette attitude épuisante, qu'une seule et unique finalité: celle de ne plus jamais être victime de l'injustice du monde.

Car ce n'est ni par la révolte qui vous anime, ni par votre presque envie de faire justice vous même que vous cesserez de souffrir de cette blessure.

Ce n'est pas non plus vos colères terribles et terrifiantes qui résoudront les automatismes qui vous y poussent perpétuellement.

Oui, la phrase qui résonne en votre fort intérieur est :"sois fort", mais qui vous a dit que vous n'aviez pas le droit de poser les armes de cette révolte interne où vous ne luttez contre nul autre que vous-même?

Le monde n'est pas si hostile que vous le voyez. Nous voyons les choses comme nous sommes.

Si vous vous reconnaissez ici, à quel moment, aussi loin que vous puissiez vous en souvenir, vous rappelez-vous avoir été libre de montrer vos émotions aussi tristes soient elles?

Il est temps de renouer avec votre enfant intérieur, votre âme, votre subconscient.

Vous n'avez pas eu l'attestation parentale? rassurez-vous personne ne l'a!

Je vous invite même à vous la rédiger vous même, avec amour.

Il est juste et bon pour vous de réapprendre à vivre pleinement vos émotions sans vous juger ni vous disqualifier.

Accueillez-les et traversez-les.

L'aventure qu'est la vie n'a aucun sens si l'on prive notre être de tous les ressentis qui peuvent le faire vibrer, pétiller, chavirer, chanceler, c'est cela être vivant et présent à soi. 

Vous allez libérer cet enfant intérieur qui se cachait derrière ce masque de rigidité, en ayant le courage d'être qui vous êtes au fond de votre coeur, sans cela vous risquez de passer à coté de votre existence.

En transcendant cela, l'autre ne vous apparaîtra plus comme un censeur mais comme une altérité riche de sa différence, se manifestant même peu à peu comme un révélateur qui vous permettra d'avancer dans votre quête de connaissance de soi.

Vous êtes un être profondément sensible, ce qui vous confère, non pas une faiblesse ou une faille, bien au contraire, mais une force colossale, preuve en est par ce port de masque comportemental permanent. 

Il est temps de desserrer les dents, et d'Être enfin Heureux au Présent.

Allez, RAYONNEZ DE TOUTES VOS BELLES ÉMOTIONS, LAISSEZ LES JAILLIR ENFIN!

Revenez à la source, au coeur.

 

 

 

 

Le Dauphin Émerveillé


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.