Elza Toubol de Dieu
Libération Personnelle, Autonomie de l'Être

Les contours et poids d'une dualité bien & mal


Lutte Contre le Mal ou Création du Bien : Esquisse d'une Analyse Énergétique

 

Albert Einstein a déclaré : "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les laissent faire".

Bien que ce message ait été largement discuté sous l'angle de la responsabilité éthique et sociale, il offre une autre dimension d'interprétation à explorer, celle de l'énergie.

 

Cet article se penche sur la question de savoir si l'énergie que nous dépensons à lutter contre le mal est en réalité la meilleure utilisation de notre potentiel, ou si une approche différente pourrait être plus bénéfique à la fois pour l'individu et la collectivité.

 

 Toutefois, elle offre une occasion de regarder de plus près à la fois les émotions qui anime cette réaction de lutte, car chaque pensée est productive d'une émotion qui résonne vibratoirement dans tout l'organisme sous forme hormonale et donc énergétique.

La dualité entre le bien et le mal a longtemps été considérée comme un combat, une lutte.

 

Les dualités sont des concepts inventés par l’homme! Cependant, cette perception pourrait être inadaptée et même contre-productive.

L'énergie consacrée à combattre le mal n'est pas simplement dépensée, elle s'harmonise à l'énergie de l'adversité.

En d'autres termes, en luttant contre le mal, nous risquons de nous synchroniser avec son rythme, sa fréquence, sa nature même. 

Notre histoire collective a façonné la perception du “bien” et du “mal” comme une lutte, une bataille incessante entre deux forces opposées. Nous avons appris à nous lever et à combattre le mal, une cause noble sans aucun doute. 

Mais cette noble cause cache une réalité troublante : notre énergie, notre force vitale, en se confrontant au mal, risque perpétuellement de s'aligner à lui, à ses pratiques et à ses émotions violentes et lourdes comme du plomb.

 

Nous aligner sur cette fréquence de combat nourrie de haine, de rancoeur, d’envie d’anéantir "l'objet du mal", nous risquons d'absorber et de réfléchir l'énergie même que nous voulons éradiquer. 

 

D'autre part, ce combat est un défi épuisant qui vide notre énergie émotionnelle et physique, affaiblissant ainsi notre capacité à faire le "bien", ce qui semble juste à notre coeur et non à notre conscient.

Ce combat éradique et extermine énergétiquement tout l’espace d’amour que nous devrions tous nourrir en nous constamment.

Dans ce paradigme, nous concentrons notre énergie à combattre ledit mal.

 

Cependant, en faisant cela, nous risquons de nous synchroniser avec l'énergie du “mal”.

En d'autres termes, en luttant contre le mal, nous pourrions inconsciemment commencer à refléter et à renforcer l'énergie négative que nous cherchons à combattre.

De plus, cette lutte peut nous épuiser émotionnellement et physiquement, réduisant ainsi notre capacité à faire le bien dans le monde.

Nous pourrions, par inadvertance, nous alimenter de la même énergie négative que celle que nous cherchons à combattre. C'est une antinomie!

L'ombre n'a jamais chasser l'ombre, seule la lumière le peut!

Alors, comment devrions-nous aborder ce problème ?

Choisir en conscience de créer le "Bien", ce qui procure du bien, en nous et autour de nous

 

Mais comment s'y prendre? Comment ne pas basculer dans la revanche, la vengeance bien méritée?

Fort probablement en réorientant volontairement et consciencieusement notre attention et notre énergie, non pas vers le combat contre le mal, mais vers la création de son opposé - le bien, ce qui nous fait nous sentir bien, ce qui fait que nous savons que nous procurons du bien autour de nous.

Plutôt que de nous concentrer sur la lutte contre le mal, nous pourrions donc envisager une approche différente : créer le bien. 

 

Imaginons l'énergie comme un flux.

 

Si le mal représente une perturbation obstructrice au passage et à la bonne circulation de l'énergie dans ce flux, alors lutter contre cette perturbation ne fait que renforcer le blocage, inhibant la fluidité et la vitalité.

Si nous consacrons toute notre énergie à lutter contre cette perturbation, nous renforçons simplement le plomb, le poids, la lourdeur et nous l'alimentons. Le risque est de développer à court terme des maux, voire à long terme des pathologies invasives! 

 

Car ce faisant, nous maintenons le flux énergétique dans un état de tension, entravant ainsi la réorientation énergétique vers ce qui nous permet de construire!

 

Notez bien que l’énergie pour construire est TOTALEMENT différente à l’énergie pour détruire.

 

Les personnes orientées à détruire bien souvent sont incapables de générer une énergie propice à construire, alors ils font ce qui est à leur portée pour soumettre, diviser et influencer, ils détruisent.

Si vous êtes un fédérateur, un conciliateur, une personne généreuse et au dessein contributif, vous croiserez ce genre de petites gens. Vous éveillez leur démons de peurs et d'insécurité!

 

Par ailleurs, en choisissant d'agir pour créer le "bien", nous permettons au flux de contourner le blocage, voire de le faire disparaître rapidement, favorisant ainsi une circulation énergétique plus saine.

En d'autres termes, en créant le bien, nous consacrons notre énergie à une initiative positive qui peut, en elle-même, contrer le mal en le laissant s'épuiser.

Imaginons un flux énergétique

 

La négativité, l’envie, la jalousie, l’état d’esprit de pénurie, la peur qu’on nous prenne ce que nous n’avons pas ou que nul ne peut nous prendre (pénurie = absurdité dans mon esprit) le mal, représente une perturbation, un blocage dans ce flux. 

CQFD: Si nous consacrons notre énergie à lutter contre cette perturbation, nous renforçons simplement le blocage, encore une fois nous l'alimentons. 

 

De quoi avons nous besoin en ce cas? 

D’une Réorientation Énergétique Volontaire et Dynamique

 

Il ne s'agit pas de nier l'existence du mal ou de l'ignorer, mais de choisir où concentrer notre énergie. Plutôt que de nous battre contre la négativité, nous pourrions opter pour une réorientation de notre énergie vers la création positive.

Cette approche est proactive et créative.

Elle implique d'encourager l'amour au lieu de la haine, l'équité plutôt que l'injustice.

En créant le bien, nous favorisons une cascade d'impacts positifs qui, collectivement, peuvent compenser la négativité voire très rapidement, lui prendre tout l'espace en nous.

En somme, une réorientation mentale et énergétique vers la création du bien pourrait être plus en harmonie avec notre bien-être individuel et collectif.

Elle permettrait non seulement de contrer le mal mais aussi de contribuer activement à un monde plus juste et bienveillant.

Se comporter tel le colibris, faire notre part aussi infime puisse-t-elle nous paraître, en conscience de ce à quoi nous avons DECIDE de contribuer pour nous et autour de nous.

Ainsi, en accord avec la pensée d'Einstein, nous ne serions plus ceux qui se tiennent en retrait, mais ceux qui agissent pour le bien, redirigeant notre énergie de façon consciente, soutenue, choisie, qu’importe les circonstance et le nombre de tentatives d’entraves extérieures!

 

Vous imaginez bien que je ne suis pas moi-même, le genre à rester en retrait!!! Hein? 

Mais je préfère ma liberté que m'enchaîner dans des tourments de haine et c'est là mon idée en vous partageant ces quelques strophes philosophiques.

D'autre part, dès lors que nous avons une vision d’avenir claire de ce que nous voulons apporter au monde, nous nous relevons après chaque assaut reçu! Nous ne nous écartons pas du chemin qui donne du sens à notre existence ici bas!

Parce que ce que tout le monde oublie ou ne sait pas c’est qu’il n’existe aucune énergie plus puissante que celle de l’amour!

Il n’existe rien qui puisse surpasser la puissance que l’amour donne à tout ce que nous voulons créer en conscience de ce que cela apporte à la communauté.

Nous savons tous que ce que nous percevons comme étant “mal” est nourri de peurs, d’anxiété, de médisance, de médiocrité et de peu de panache.

 

L’amour est la voie Royale!

 

Donc, en décidant d'agir pour créer le bien, nous réorientons ce flux volontairement, nous devenons le maître conscient de ce que nous expérimentons. 

Nous cessons de lutter contre la perturbation en préférant faciliter la fluidité, la vitalité et l'harmonie

Nous changeons la donne lorsque notre énergie est consacrée à la création d'un mouvement positif, qui peut progressivement remplacer la perturbation en lui prenant toute la place

 

Ainsi, nous ne nourrissons pas le “mal” par notre opposition au risque de lui consentir et lui céder notre vitalité, nous créons une alternative qui, de par sa nature même, contrarie le “mal”.

 

Cette perspective demande une profonde réorientation mentale car elle n'est pas culturelle.

 

Combien de personnes fonctionnent inconsciemment dans le paradigme de la loi du Talion?

Oeil pour oeil dent pour dent! 

 

Il est d’intérêt général donc de choisir consciencieusement où concentrer notre énergie, notre attention. 

 

Plutôt que de nous consacrer à la résistance, ou au combat CONTRE quelque chose, nous devons nous consacrer à la création et à nous lever chaque jour avec l’idée de construire POUR quelque chose qui nous anime et nous rend joyeux! Quelque chose qui nous fait vibrer et vivre intensément!

Surtout s’il s’agit de contribuer à un monde meilleur.

 

Cela implique une approche proactive et créative pour promouvoir la justice, l'équité, la compassion, l'amour - toutes les manifestations du “bien” du juste et du bon.

 

Chaque acte positif, aussi petit soit-il, contribue à ce mouvement.

 

Il en résulte une cascade d'impacts positifs qui, collectivement, peuvent surmonter la négativité.

 

Par exemple, au lieu de combattre la haine par la haine, nous devrions promouvoir l'amour et l'acceptation. 

C'est tellement vivifiant d'oeuvrer "POUR" plutôt que lutter et s'écharner "CONTRE".

 

Au lieu de nous opposer à l'injustice par l'indignation, nous devrions œuvrer pour l'équité et l'égalité.

Et si vous naviguez dans un environnement qui contre cette orientation, alors trier votre environnement! C'est un peu comme le dicton qui dit "avant de vous diagnostiquer fou, regardez qui vous pointe du doigt!"

 

Cette réorientation mentale d'œuvrer pour l'équité et l'égalité énergétiquement est plus en phase avec notre bien-être individuel et collectif.

 

Elle nous permet de rester en harmonie avec notre propre énergie positive et d'apporter des changements positifs dans le monde.

 

Notre énergie est contagieuse

Quand nous choisissons l'amour, la compassion, la justice, nous devenons des piliers de ces valeurs, des phares qui éclairent le chemin pour d'autres.

 

Ne tentez pas de convaincre vos semblables, un phare ne navigue pas derrière les bateaux!

 

À chaque instant, nous avons la possibilité de devenir des créateurs de bien, des architectes de la compassion, des bâtisseurs de l'amour.

Cette vision du monde exige de nous un engagement constant et conscient.

 

Elle demande de faire preuve de courage pour s'éloigner des chemins familiers de la lutte et de la résistance et pour choisir délibérément des voies d'engagement et de création positives.

 

Cette voie peut sembler ardue, mais elle est inestimable dans la transformation qu'elle peut susciter.

L'important comme le dit mon très cher Tony Robbins, ce n'est pas l'arrivée qui compte c'est qui nous devenons en cours de route!

 

En fin de compte, la lutte contre le mal et la création du bien ne sont pas simplement des concepts abstraits ; ce sont des choix qui définissent notre existence et façonnent notre monde.

 

En tant que tels, ils sont inséparables de notre humanité et de notre responsabilité envers nous-mêmes et envers les autres.

 

En intériorisant ce que nous avons appris d'Einstein, en reconnaissant l'importance responsable de notre consentement énergétique, nous pouvons transcender le rôle passif de spectateur pour embrasser notre potentiel de créateurs.

 

Dans ce processus, nous découvrirons que le bien que nous créons n'est pas seulement un antidote au mal, mais aussi une affirmation puissante de l'amour, de la compassion et de l'harmonie que nous souhaitons voir dans le monde.

 

Le mal ne sera pas vaincu par ceux qui le combattent, mais par ceux qui refusent de lui donner une place dans leurs cœurs et leurs vies.

 

Et pour chaque acte de création positive, pour chaque choix d'incarner le bien, nous affirmons notre engagement envers un monde meilleur, plus lumineux et plus aimant.

Surfer sur les Vagues de la Négativité ou L'art de Naviguer parmi les Destructeurs de Rêves

Dans notre quête de créer le bien et d'incarner l'amour, la compassion et l'harmonie, nous rencontrons parfois des forces opposées

 

Ces forces, souvent incarnées par des personnes que l'on pourrait appeler des "casseurs de rêves" ou des "haters", peuvent sembler vouloir éteindre notre lumière. 

 

Pourtant, comme nous l'avons exploré précédemment en nous appuyant sur les sages paroles d'Einstein, notre responsabilité n'est pas de combattre ces forces, mais de continuer à émettre notre propre lumière, celle de l'amour et de ce qui nous semble bien et bon pour nous et autour de nous.

 

Et cette lumière, nulle ne peut la prendre ni l’éteindre, elle émane de l’intérieur.

 

Nous seul avons cette responsabilité de l’étouffer avec le sentiment envahissant que ce sont des assauts extérieurs que nous prenons en considération inconsciemment.

Et ça peut arriver à chacun de nous, c’est humain! Nous avons l'impression de subir. 

L’Écho de Douleur

Il est vital de reconnaître que les casseurs de rêves sont eux-mêmes souvent en proie à une grande douleur intérieure.

 

Leur négativité et leur propension naturelle à la malfaisance et la malveillance est l'écho de leurs propres luttes, de leurs propres insécurités, liées à leur perception du monde sous le spectre d’une pénurie absurde, leurs peurs et leurs blessures.

 

C'est une manifestation de leur propre mal-être.

Cela n'excuse pas leur comportement, mais cela nous offre une perspective qui nous permet de répondre non pas avec colère ou combat, mais avec compassion et compréhension tout en prenant de très grandes distances, voire, de les sortir du périmètre de notre environnement mental.

Naviguer, Pas Combattre

 

Lorsque nous sommes confrontés à ces forces négatives, notre objectif n'est pas de les combattre.

 

Tout comme un surfeur n'attaque pas la vague, mais apprend à la surfer, nous devons apprendre à naviguer dans l'océan de la vie, même lorsque les vagues deviennent turbulentes.

 

Cela implique de protéger notre espace énergétique, de ne pas se laisser emporter par la négativité, et de rester ancré dans notre propre énergie positive.

C'est cet ancrage qu'ils rêvent inconsciemment de faire exploser, ça les rend dingues lol, car lorsque les individus sont animés de peurs et d'insécurités, ils ne supportent pas que d'autres soient sereins et heureux.

Les gens volontairement heureux dont nous faisons partie, ne sont pas des bénis oui-oui, ils y travaillent, nous y travaillons chaque jour. Celui qui juge et condamne ne sait rien. 

 

Choisir la joie, l'enthousiasme, dès le réveil, demande un effort discipliné constant et tellement vivifiant! 

Continuer à Rayonner

La réponse la plus puissante aux destructeurs de rêves est de continuer à rayonner de l'amour, de la compassion et de la bonté.

 

Cette réponse n'est pas un acte de combat, mais un acte de création. Ne consentez à personne votre vivance, voter rayonnement et les bienfaits qu'il procure chaque jour pour vous d'abord, et pour ceux autour de vous qui en bénéficient.

 

Chaque acte de création positive est un rejet de la négativité et une affirmation de l'énergie positive.

 

En continuant à rayonner de cette énergie positive, nous devenons une source d'inspiration et un phare pour ceux qui nous entourent.

En conclusion

Il est inévitable de rencontrer des forces négatives et des destructeurs de rêves sur notre chemin.

 

Cependant, comment nous choisissons de répondre à ces forces est entre nos mains.

#responsable

 

En refusant de nous engager dans une lutte contre eux et en choisissant plutôt de rester ancré dans notre propre énergie positive, nous honorons notre responsabilité de créer le bien dans le monde.

 

Ainsi, même dans la face des destructeurs de rêves, nous pouvons continuer à rayonner d'amour et de compassion, créant ainsi un monde plus lumineux et aimant pour nous tous.

 

Avec tout mon amour et ma joie, ne serrez pas les dents face à ces tristes gens, tournez les talons, ils se fatiguerons, le monde à besoin de votre énergie de vie pour grandir! 

 

Osez continuer à avancer quoi qu'ils en disent, quoi qu'ils tentent. Ils n'ont sur vous que le pouvoir que vous leur consentez.

Ne consentez pas! lol


Articles similaires

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

/>