Elza Toubol de Dieu
Libération Personnelle, Autonomie de l'Être

La chasse aux sorcières a donc toujours existé.

Qu’importe, aujourd’hui personne ne fait plus de bûchers !!!

Pourquoi a-t-on discrédité cette appellation, qui en son sens premier, signifiait la « sage-femme », la faiseuse d’anges pour les femmes violées et enceintes, la guérisseuse, la femme à son aise avec sa vie, les changements de lunes, de saisons, sa sexualité et ses menstruations.

À quelle moment sont elles devenues les bêtes à abattre ?

Peut-être à l’époque où la femme perdit son statut de Déesse pour acheter celui d’inférieur à l’homme, qui n’est certes pas son égal, ni moins en capacité d’exercer un quelconque pouvoir de subordination sur celle-ci.

Oui dans mes coachings, de femme à femme que nous sommes, pour vous accompagner sur le chemin de la dés-identification à vos blessures, je vous invite à agrandir l’espace, à repousser vos cloisons imposées par l’environnement socioculturel, que vous avez « achetées » et acceptées, pour plaire voire pour ne pas déplaire ou pire encore, pour ne pas déranger.

Je vous invite à réveiller la Déesse en vous, celle qui donne la vie si elle le souhaite, celle qui soigne ses proches, que ce soit par l’affection et l’écoute ou par des soins médicaux.

Lorsque tu quitteras tes automatismes, que tu désactiveras les pilotes automatiques qui te font tourner en rond dans les mêmes environnements (relations familiales, amoureuses, professionnelles)  où tu n’ES PAS TOI, la vraie toi, la flamboyante, la rayonnante, la femme Grande que tu sais que tu es si tu te le permets enfin, alors tu seras libre pour toujours.

C’est ça être libre, cela ne veut pas dire célibataire ou même divorcée, pas le moins du monde, cela veut dire que tu auras enfin conscience que ce que tu es est parfait tel que c’est, tu es suffisante, et que toi seul doit savoir ce que tu dois rectifier si nécessaire, et non pour t’adapter continuellement à une situation qui t’étrique, t’étouffe, voire te rend ou te rendra malade à long terme.

Deviens qui tu es réellement, tu peux appeler ça ta version 2.0, ou la meilleure version de toi même, en fait il s’agit de la VRAIE TOI.

Femme, Tu es belle, tu as dépassé tellement de préjugés, d’obstacles. Sois fière de tout ce que tu es et de tout ce que tu as porté et supporté !

Tu t’es même certainement battue seule, avec un ou des enfants à élever et tu es là, regarde comme tu es belle, dedans, dehors ! Tu es seule administrateur des jugements et des « accusations » que les autres émettent à ton égard, ils parlent d’eux, même s’ils te montrent du doigt, alors ne laisse pas entrer leur triste et pauvre juge-ment en toi… ! Ça ne t’appartient nulle-ment !

Tu mérites tout l’amour du monde, donne toi cet amour, favorise toi, félicite toi, encourage toi, fais le dans la joie !

Tu es une Sorcière des temps modernes, une Déesse endormie, éveille toi à ta vie ma belle, éveille toi je t’en prie.

Pourquoi j’insiste avec ta déité ? Parce que il y a plus de 7000 ans, nous étions considérées comme des Déesses parce que nous portions la vie.

Nous sommes l’incarnation de la transmission par l’intérieur, je veux dire, la femme est l’être qui transmet tout ce qui est en rapport avec les ressentis, les sentiments, la douceur, la spiritualité, c’est ce que représente le symbole qu’avait choisit David roi de Juifs, tu sais cette étoile à 6 branches.

Historiquement, avant d’être le symbole de David, roi des Juifs, l’hexagramme, était le symbole Ammonite et phénicien de Moloch, dieu à qui certains païens sacrifiaient leur enfants, et d'Astarté, ancienne déesse sémitique de la fertilité identique à Astarté des phéniciennes et à Ishtar des babyloniennes. Les Astrologues également l'utilisaient pour représenter Saturne, la planète géante qui est la sixième planète du soleil.

Bref, en fait elle représente la complémentarité entre la polarité féminine et la polarité masculine.

Le triangle pointe en bas étant la représentation de la femme, recevant depuis le ciel, l’infini, la spiritualité venant de l’éther, l’univers, allant du haut vers le bas, oui un peu comme dans l’expression utilisée lorsque l’on parle des animaux, mettre bas (…)tandis que l’homme est celui qui introduit le descendant, aux usages du monde, de l’activité, pointe en haut, représentant la masculinité, l’action, le glève...

Ce symbole reste encore à ce jour encore porté comme un talisman protecteur, représentant de l’équilibre trouvé entre les deux polarités.

D’ailleurs énormément de gens ont chez eux ce talisman comme protection, bien que n’étant pas de confession juive !

Il a fallu que l’homme, prenne conscience qu’il n’y avait aucune déité et éternité au sens magique du terme, dans le fait de donner la vie et de saigner chaque mois sans mourir, pour que la femme perde son statut officiel de Déesse.

Cependant, c’est ce que tu es, tu es une combattante pacifique, une guerrière des temps moderne, tu veux vivre, rire, aimer, être toi-même, quitter le masque que tu porte pour ne pas déplaire, pour te conformer, pour rentrer dans la case.

Le masque que nous portons aujourd’hui est insupportable pour beaucoup, n’est-ce pas ?

Ne serait-ce pas une façon de supprimer encore un peu davantage d’oxygène que TU TE refuses déjà depuis ta case étriquée dans ton petit coin ?

Le masque devient une formalité si tu ne manques pas d’air !

J’adore quand on me dit que je ne manque pas d’air !!!

Femme, Reine, Déesse, Sorcière, aime-toi !

Reprends ton sceptre magique, (ton subconscient) et deviens celle que tu sais que tu es !

N’aies plus peur de perdre des gens, si tel est le cas c’est qu’ils aimaient ta contrition, de celle qui se coupait en 4 ou en 8 pour ne pas faire de vagues, ne pas déranger, ne pas faire de bruit, voire si possible, ne pas exister en tentant tout de même de respirer dans sa petite boîte et derrière son masque muselière.

Si ça ne colle pas, avec ton Job, avec ton conjoint, alors c’est que si tu oses sauter le pas, mieux t’attendra, au fonds tu le sais déjà !

La peur est la prison la plus sûre pour les geôliers !

Pourtant ce n’est qu’un mode de fonctionnement.

L’humanité à été conditionnée à base de peurs, tout est plus contrôlable à base de peurs, excepté pour ceux qui osent s’aimer et se respecter.

Lorsque tu te dés-identifieras de tes blessures, que tu lâcheras donc ton pilote automatique, tu attireras tout ce que ton CŒUR souhaite !

C’est comme une récompense, les Rishis appellent ça les moments Satori.

N’oublies pas, tout n’est que question de point de vue !

Marcel Pagnol disait à juste titre : « Quand une sorcière est belle, eh bien, ça s'appelle une fée ! »

Sois avec les Fées qui s’éveillent, viens, sors de la marge, entre dans la danse, vies, jouis, ries, aime, souhaite et ose !

La vie est belle.

C’est aussi ça s’aimer, c’est se respecter ! Tu sais que lorsque tu opères des changements en toi, tout change autour de toi, pour du mieux !

Le Dauphin Émerveillé 

Dédicace à vous mes Sorcières Bien Aimées 

- Tu ressembles à une sorcière, dit-il.

- J'aimerai bien ! répondit-elle.

- Comment ça, mais qui mérite d'être sorcière ? Continua-t-il.

- Eh bien, je vais te le dire ! Murmura-t-elle en riant de plaisir.

Une sorcière est connectée à la nature. Elle connaît le pouvoir des plantes et comprend le langage des animaux, voyage entre les mondes et communique avec le grand esprit !

Une sorcière s'aime et aime tout être vivant, respecte et est capable d'écouter sans juger et guérir un cœur brisé.

Être sorcière, c'est connaître le pouvoir qu'il y a en toi, profitant de qui tu es sans dénigrer personne.

Si tu rencontres une bruja (sorcière), sache qu'elle aime le silence, tout comme elle aime la nuit et ses étoiles sans fin...

Si tu en rencontres une, n’aie pas peur, ses émotions sont intenses, imprévisibles et changeantes, tout comme cette lune qu'elle aime et qu'elle respecte.

Elle invente des rituels d'amour et met des bougies chez elle ! Elle danse et chante sans complexes, déchiffre les messages de cette lune et du vent et se baigne nue dans les mers !

Si tu tombes sur une sorcière, n'essaie pas de la comprendre, aime-la ! Elle peut comprendre les mystères de l'Univers, mais parfois elle ne peut pas se comprendre elle-même.

Il y a des sorcières qui chantent et des sorcières qui écrivent. D'autres font du pain ou vendent leurs créations.

Tu les trouves dans toutes les professions !

Si tu tombes sur l'une d'elles, tes journées deviendront magiques et le quotidien une aventure.

Si tu trouves une sorcière, sache qu'elle fait l'amour comme une tempête, parfois déchaînée... et parfois calme !

Si tu tombes sur elle, sache qu'elle verra dans tes yeux la beauté que tu crains. Tu verras ta puissance, tes souffrances et chacun de tes rêves.

Si tu rencontres une sorcière, endors-toi à ses côtés et profite du voyage. À ton réveil, tu ne seras plus le même.

Et enfin, si tu tombes sur une sorcière, fais attention ! Il se peut que pendant un moment éphémère, tu la confondes avec... une femme

Texte traduit de Franciska Weil


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.